Super Bowl LI
6 février 2017
0

Les derniers articles par Emmanuel (tout voir)

Dans la nuit de dimanche à lundi (en France) a eu lieu le Super Bowl LI (51 en lettre romaine, je ne vois pas pourquoi ce serait « li » soyons sérieux).

D’ailleurs, cet article sera certainement bourré d’anglicisme, alors si tu ne parles pas la langue de Shakespeare et de Donald Trump, accroche toi à ta ceinture car ça va déménager.

Comme chaque année, je suis un peu la saison régulière de NFL en regardant les résultats sur le net et quelques highlights en vidéo youtube.
Mais ce que je ne rate jamais, c’est bien cette messe annuelle !
Non pas pour le halftime show (le grand spectacle de la mi-temps), mais bel est bien pour le jeu en lui-même.
Attention, je ne boude pas non plus mon plaisir d’un bon concert à la moitié du match (même si je n’ai pas raffolé de la prestation de Lady Gaga bien que très scénique) , mais un bon match est quand même plus passionnant.

Et cette année justement, nous avons vécu un affrontement historique.
A l’issu des play-offs, c’était les Patriots (New England) et les Falcons (Atlanta) qui convoitaient le trophée.

Les Patriots étaient favoris car présents de longue date dans les phases finales, et ayant un quaterback (le monsieur qui récupère la balle entre les jambes de son gros ami devant lui pour ensuite le balancer en avant sur un pauvre homme qui court vite mais qui va se faire tailler en deux) déjà gagnant de l’épreuve à 4 reprises en la personne de Tom Brady,
Les Falcons ont fait la meilleure saison et leur quaterback (tu sais ce qu’il fait maintenant) était MVP (meilleur joueur de l’année), mais restaient le petit challenger qui sont arrivés à ce hisser en finale.

Pour ma part, et en bon français que je suis, mon cœur s’est donc naturellement tourné vers la plus faible des équipes, et me voici donc en train de supporter les Falcons, alors que précédemment j’étais pour les Patriots.

Et bien j’ai vécu un moment magique avec cette rencontre historique.

En effet, après avoir mené trois quart-temps, les Falcons (que l’on voyait alors gagner haut la main) se sont fait rattraper dans la dernière période de jeu !
Chose jamais arrivée auparavant dans un Super Bowl, il a fallu aller aux prolongations comme disent les socceristes (overtime) !
Et c’est donc la mort subite qui a décidé du vainqueur.

Ce sont les Patriots qui ont marqué l’ultime touchdown (essai au rugby, but au football), écrivant donc l’histoire et permettant à Tom Brady (le monsieur qui jette la balle, j’espère que tu l’as lu plus haut sinon tu lis pas l’article en entier) de gagner son 5ème titre, passant devant des grands noms de la discipline tel que Joe Montana !

Je me suis donc couché très tard, levé très tôt pour aller au travail, mais avec la sensation d’avoir vécu un grand grand moment de sport.

L’année prochaine, on le regarde ensemble ?

Laisser un commentaire